Discours du Président de la République à communauté française de Buenos Aires

Discours du Président de la République à communauté française de Buenos Aires

Jeudi 29 novembre le Président de la République a réalisé sa première visite dans un pays d’Amérique latine à Buenos Aires, en amont du G20. Tout au long de ce déplacement, j’ai eu l’honneur de l’accompagner et de pouvoir montrer la richesse de l’Amérique latine et faire connaître l’Argentine. Depuis le début de la mandature, il s’agit d’un sujet qui me tient particulièrement à cœur : prôner un rapprochement entre la France et l’Amérique latine, à l’heure où les États-Unis détournent le regard de ce continent, l’Europe doit créer des ponts.

Au cours d’une journée marathon, le Président a notamment eu l’occasion de visiter la bibliothèque personnelle de Jorge Luis Borges, déjeuner avec le couple Macri sur les bords du Tigre et rendre hommage aux victimes de la dictature militaire au cours d’un déplacement au parc de la Mémoire de Buenos Aires. Emmanuel Macron s’est finalement rendu à la Usina del Arte, dans un quartier difficile de Buenos Aires, mais aussi en pleine transformation, où il s’est exprimé devant la communauté française en Argentine à Buenos Aires.

Au cours de son discours, le Président de la République a tenu à affirmer son soutien à notre partenaire argentin et souligner le rôle crucial que jouent les Français de l’étranger dans le rayonnement de notre pays à l’international. 

Une relation France Argentine toujours plus forte

Emmanuel Macron a insisté sur le fait que sa première visite dans la région était pour l’Argentine en raison des liens anciens et très forts l’unissant à la France. Évoquant la période difficile que traverse ce pays ami, sa venue est une marque de soutien. La France s’est battue pour que le FMI réponde présent, et vienne accompagner un programme de réformes ambitieux mais nécessaire. Elle est aussi aux côtés de l’Argentine pour son intégration à l’OCDE. Et la France est aussi là pour renforcer les liens bilatéraux en matière de commerce, de transport, d’énergie renouvelable, de gestion de la ville, de tourisme, d’agriculture et d’agroalimentaire, de numérique. Autant de secteurs où la relation bilatérale est déjà vivace, mais où il est possible de faire davantage.

D’importantes étapes de cette relation ont été signées lors de cette visite par les ministres Jean-Yves Le Drian (Europe et affaires étrangères), Jean-Michel Blanquer (Education nationale), et Bruno Le Maire (Economie et finances). En particulier en matière de défense, de transport et d’aérospatial. Les présidents Macri et Macron ont décidé d’organiser à l’été 2019 un forum économique conjoint pour que les startups, les entreprises de taille moyenne, et les investisseurs des deux pays dans ces secteurs puissent agréger leurs forces.

Sur le plan éducatif, le Président Macron souhaite que la politique de bourse scolaire de la France soit renforcée, ainsi que la stratégie de formation des maîtres. Ce qui est mis en œuvre pour l’enseignement des mathématiques et l’intelligence artificielle sera déployé dans ce partenariat avec l’Argentine.

Enfin, les présidents ont aussi décidé de renforcer les liens entre l’Argentine et la France en annonçant l’organisation d’une saison culturelle croisée très attendue en 2023. Afin de poursuivre les initiatives concrètes de relation entre les deux pays, le président Macron a invité le président Macri à venir en France d’ici au premier semestre 2019.

Une communauté française qui porte les valeurs de la France

Emmanuel Macron  a ensuite souligné la force de la communauté française sur le territoire qui constitue une présence économique, une richesse culturelle mais aussi éducative. Aujourd’hui ce sont plus de 20 000 Français qui sont installés à Buenos Aires. Tout autour de cette communauté, l’Etat français est présent quotidiennement : réseaux consulaires, ambassade, lycée français mais aussi réseaux informels. Il a tenu à rappeler que ce n’est pas parce que vous êtes éloignés de la France que cette dernière vous oublie, au contraire, elle connaît votre spécificité et les formidables ambassadeurs que vous constituez. Ce rayonnement doit continuer à se développer, pour cela il faut mener des réformes ambitieuses, celle de l’AEFE est essentielle à ce titre.

Défendre un agenda progressiste multilatéral

Après avoir détaillé la situation des Français établis en Argentine, il a expliqué sa vision de la politique internationale avec la région. Il a tenu à rappeler ses relations de qualité avec le Président argentin, Mauricio Macri, et souligné l’importance d’établir un agenda progressiste avec les pays soutenant une vision ouverte et multilatéraliste du monde, face à la montée du repli sur soi observer dans plusieurs pays.

Enfin, il a souligné les deux grands défis qui s’ouvrent à nous : l’environnement et le numérique. Il a pointé le partenariat qui pouvait exister entre les deux pays sur ces deux sujets majeurs.

Je vous invite à découvrir l’intégralité du discours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2018 Paula Forteza