IRFM en open data 

Lorsque je me suis présentée à la campagne pour les élections législatives de 2017, dans la 2ème circonscription des Français de l’étranger, j’ai tout de suite décidé de publier mes comptes de campagne en ligne, en temps réel et en open data :

Cette initiative, ainsi que d’autres mesures de transparence comme l’agenda public en ligne, ont été extrêmement bien perçues par les citoyens de ma circonscription que j’ai pu rencontrer lors de ma campagne. C’est donc tout naturellement, que maintenant que je suis élue députée, j’ai décidé de faire de même pour mon indemnité représentative de frais de mandat IRFM, qui se monte actuellement, comme pour tous les députés, à 5 840 € bruts mensuel.

Accédez aux comptes de mon IRFM mis à jour en temps réel

les données de mon IRFM en open data

J’invite mes collègues députés à faire comme moi. C’est simple à faire, cela ne coûte quasiment rien, cela incite à maîtriser ses dépenses, cela aide même à la vertu et la société française est très demandeuse de cette transparence. Certains comme l’association Regards Citoyens la jugent même nécessaire.

Un peu de technique

Pour tenir ces comptes en lignes, j’utilise le logiciel libre de comptabilité hledger, qui a la particularité de fonctionner avec un simple fichier texte. Cela s’avère très pratique à l’utilisation, car cela permet de tenir sa comptabilité avec un simple éditeur de texte (même si d’autres interfaces sont proposées), d’effectuer des corrections par rechercher/remplacer et plus généralement d’utiliser de nombreux outils propres aux informaticiens (historique, visualisation des différences, gestion des versions avec Git, intégration continue, publication en ligne automatique, etc). Le logiciel hledger s’inscrit d’ailleurs dans une tendance plus générale de comptabilité en mode texte que je trouve très bien adaptée à la transparence et à l’open data.

Si d’autres députés de tous bords veulent utiliser les mêmes outils que moi (logiciel, site web, etc) je suis prête à leur proposer d’utiliser gratuitement mon infrastructure et à les former. Et ensemble construisons pierre après pierre, les fondements d’un renouveau démocratique en lequel nos concitoyens fondent beaucoup d’espoirs

Fermer le menu