Hackathon #hackGDN : données ouvertes et outils concrets pour une restitution collaborative du Grand Débat National

Hackathon #hackGDN : données ouvertes et outils concrets pour une restitution collaborative du Grand Débat National

Pourquoi vouloir organiser un hackathon à l’Assemblée nationale ? Parce que la collaboration entre communautés techniques, citoyen.ne.s engagé.e.s, chercheur.se.s et institutions est source d’innovation. Parce que le numérique permet d’ouvrir les institutions à la société, de travailler conjointement à la mise en place de nouveaux outils, de nouvelles méthodes pour moderniser et simplifier notre travail quotidien.

C’est cette volonté qui m’a conduit à proposer à la Présidence de l’Assemblée nationale l’organisation d’un tel évènement sur les données du Grand Débat National. La richesse historique de ces données – qui sont des contributions (propositions, idées) faites par des milliers de Français – invite à s’en emparer afin de réaliser des analyses diverses de cet exercice démocratique unique. C’est ce qu’a fait la centaine de participants à ce hackathon #hackGDN organisé le samedi 23 mars 2019. Les résultats pertinents et concrets qui en sont sortis ont été présentés au Président de l’Assemblée nationale, à tous les parlementaires et à la presse le jeudi 28 mars 2019. 

Retour en images sur le #hackGDN, une journée enrichissante et productive


Un hackathon qui prouve que l’analyse fine de données est un potentiel concret et opérationnel pour l’intérêt général

Le hackathon sur les données du Grand Débat National #hackGDN est le 3e événement de ce type que je contribue à organiser au sein de l’Assemblée nationale et le 30ème dans ma vie ! Je crois profondément que l’analyse fine de données permet de produire une richesse collective pour la société.

Les travaux de samedi 23 mars 2019 en sont la preuve. L’ouverture des données du Grand Débat National nous a permis de travailler ensemble – parlementaires et initiatives issues de la société civile – pour analyser et comprendre ce qui s’est passé dans notre pays ces trois derniers mois.

Les sept projets lauréats sont de très haut niveau, et apportent un éclairage riche et divers à cet exercice démocratique inédit. Je suis toujours reconnaissante de l’investissement des participants et des membres du jury lors de ces évènements, qui s’engagent  avec la simple volonté de contribuer à l’intérêt général.

Hackathon sur les données du Grand Débat National – samedi 23 mars 2019

Un jury d’experts pour évaluer la qualité des projets


Samedi 23 mars 2019 à 17h, les membres du jury ont auditionné les 16 projets présentés par leurs équipes. Les lauréats ont été choisis sur les critères suivants :

  • les données utilisées devaient être ouvertes ;
  • le projet présenté devait être opérationnel afin d’être utilisé très rapidement ;
  • les projets lauréats devaient montrer, dans leur ensemble, la diversité des méthodes possibles.
De gauche à droite : Yann Algan, Barbara Ubaldi et Loïc Blondiaux

 Le jury

Barbara-Chiara Ubaldi
Elle est, à l’OCDE, la cheffe de division par intérim pour la réforme du secteur public et chef de l’unité responsable pour le gouvernement numérique et données ouvertes. Elle dirige les travaux sur la transformation numérique des gouvernements et des secteurs publics.

Loïc Blondiaux
Professeur de science politique à l’université Paris I Panthéon-Sorbonne. Ses travaux de recherche portent sur les théories de la démocratie, la démocratie participative et la démocratie délibérative. Il a publié récemment, Inventer la Démocratie du XXIème siècle (Les liens qui libèrent, 2017) et La démocratie des émotions (Presses de sciences po, 2018).

Yann Algan
Doyen de l’Ecole d’affaires publiques de Sciences Po et professeur d’économie à Sciences Po. Ses recherches portent sur l’économie numérique et collaborative et l’action publique 3.0. Les méthodologies qu’il mobilise sont issues de différents champs disciplinaires, au carrefour de l’économie, de la psychologie et du Big Data.

7 projets lauréats concrets et utiles

 

Démocratie.app

Comment exploiter les près de deux millions de contributions du Grand Débat National pour dégager un constat sur une société et un projet collectif, sans dénaturer la parole des Français ?
La plateforme Democratie.app a été conçue spécifiquement pour les besoins de cette analyse. Elle s’appuie sur un moteur de recherche, sélectionnant les contributions par des critères de pertinence garantissant à chaque opinion une voix égale. Democratie.app s’adresse à tous : citoyens, journalistes, élus, souhaitant capitaliser sur cette mobilisation inédite pour replacer le citoyen, sa voix et sa souveraineté au cœur de la démocratie.

Equipe projet : Antoine Franz et Gauthier Schweitzer
Résultats disponibles sur : democratie.app

Anatomie du Grand Débat National

Quel premier diagnostic pouvons-nous tirer des centaines milliers de contributions du Grand Débat National ? Au cours du hackathon du 23 mars 2019, l’équipe croisé les données du Grand Débat National avec les données de l’INSEE et les scores des résultats des élections présidentielles par commune. Il apparaît alors non pas une mais « des France », qui participent et répondent
différemment selon les caractéristiques socio-politiques de leur commune. Par exemple, les communes les plus abstentionnistes ont participé près de deux fois moins au Grand Débat National que la moyenne. Moins qu’un diagnostic définitif, ce sont des pistes de réflexions qui doivent inciter tous les citoyens à participer aux conclusions du Grand Débat National.

Equipe projet : Paul-Armand Veillon et Louis Veillon auxquels ont contribué Guillaume Devineau, Sophie Jiahui Hu, Benjamin Monnery et Cristian Perez (suite au hackathon à l’Assemblée nationale)
Pour aller plus loin : anatomie.grand.debat@gmail.com
Résultats disponibles sur : https://louisv123.github.io/analyses-gdn/

 

Entendre la France

Afin de permettre au plus grand nombre de Français de contribuer au Grand Débat National, l’association Entendre La France a mis en place, entre le 17 janvier et le 17 mars 2019, une application permettant de répondre à des questions via Facebook Messenger sous la forme d’une discussion automatisée. Plus de 16 000 participants venant de 100% des départements français ont apporté 356 000 réponses. Le format innovant, et très facile d’utilisation depuis Facebook Messenger a particulièrement séduit les jeunes : 63% des répondants ayant entre 18 et 25 ans.
L’association met à disposition du public sa plateforme de restitution https://reponses.entendrelafrance.fr/, qui permet d’explorer les réponses et de les filtrer. Elle permet en particulier aux élus de consulter les contributions de leur ville ou de leur département.

Equipe projet : Alexis Watine – Co-fondateur – Développement technique et analyses, Alison Hadjez-Aladjem – Conseil Relations Presse, Clara Sciberras – Bénévoles et Réseaux Sociaux, Florent Sciberras – Co-fondateur – Gestion des opérations, Jérémy Lefebvre – Co-fondateur – Développement de l’association, Lou Welgryn (Data for Good) – Analyse et coordination Data for Good, Marion Beaufrere – Marketing, Design et Réseaux Sociaux, Raphaël Courivaud (Data for Good) – Analyse des données sémantiques, Solène Del Vecchio – Relations Presse et Institutionnelles, Victor Challier – Analyse des données, Zoé Vilain -Légal et Protection des données
Résultats disponibles ici : https://reponses.entendrelafrance.fr/
Pour aller plus loin :
bonjour@entendrelafrance.fr, Jérémy Lefebre – 06 78 68 67 19

 

La grande lecture

Le Grand Débat National a été l’occasion pour de nombreux citoyens de s’exprimer. Une part d’entre eux l’a fait sur la plateforme granddebat.fr mise en place par le gouvernement. Parmi les idées exprimées, figure une demande de plus grande écoute et proximité avec les élus. Ce projet de Grande Lecture a pour but de répondre partiellement à ce souhait en offrant aux élus une sélection aléatoire de contributions dans un format propice à la lecture intégrale de celles-ci. Chaque exemplaire contient une sélection aléatoire d’une centaine de contributions, 25 pour chacun des quatre thèmes, sélectionnées dans la circonscription.

Equipe projet : Christian Quest
Pour aller plus loin : cquest@cquest.org
Résultats disponibles ici : http://www.grande-lecture.fr/

 

La grande annotation

GrandeAnnotation.fr est un site Internet qui permet à chacun de venir lire et comprendre par lui-même les contributions libres issues du site granddebat.fr, triées par thème et par question. Partant du constat que même les meilleures intelligences artificielles actuelles se contentent de compter des mots clefs sans comprendre le sens des textes, nous invitons les internautes à participer à l’élaboration d’une synthèse citoyenne, transparente et collective. Après chaque texte, nous proposons au lecteur de le résumer en quelques idées clefs, les fameuses « annotations ». Chaque texte est lu et annoté par plusieurs personnes pour limiter les erreurs et éviter les manipulations. La société en général (chercheurs, journalistes, élus, associations, citoyens) a désormais accès à des résumés de plus de 100 000 textes, grâce aux efforts quotidiens de plus de 1 000 bénévoles, y ayant consacré chacun en moyenne une heure. Le code, la méthodologie et les données sont en open data.

Equipe projet : Marion, Christian et Frédéric
Résultats disponibles sur : https://grandeannotation.fr
Pour aller plus loin : grandeannotation@gmail.com ou Twitter @GAnnotatio

 

Les grandes idées

Les Grandes Idées est une initiative bénévole et transpartisane permettant de lire les
contributions marquantes du Grand Débat National qui ne ressortiraient pas dans une synthèse classique. Les contributions sont définies comme “marquantes” par les 1 100 bénévoles de la plateforme la GrandeAnnotation.fr, qui ont la possibilité d’indiquer qu’une réponse contient une “Idée marquante”. Depuis plus d’un mois, ces bénévoles ont réussi la lecture d’environ 3% des réponses
du Grand Débat National. Parmi les réponses annotées, environ une sur cinquante est considérée comme “marquante” par au moins une personne. Faute de temps, la lecture et l’annotation des contributions restantes semblent compromises. Notre objectif est de trouver les idées marquantes parmi les 97% de réponses non explorées, puis de les donner à lire aux citoyens et aux élus.

Equipe projet : Camille Rouge, Valentin Guiguet, Alexis Thual, Charlotte Pagès,
Pierre de Milly, Matthieu Doutreligne
Résultats disponibles sur : https://les-grandes-idees.herokuapp.com/
Pour aller plus loin :
alexis.thual@gmail.com, camille.rouge@sciencespo.fr,
marie.houdou@sciencespo.fr

 

Analyse temporelle du Grand Débat National

Les données numériques du Grand Débat sont difficiles à analyser, notamment parce qu’on ne sait pas “qui” a contribué, faute de données sociologiques sur les participants. Cette absence de contexte pose une série de problèmes : notamment celui de la représentativité des contributions (qui sont les participants qui s’expriment ? Quels sont leurs objectifs?), et celui du risque d’instrumentalisation des consultations par des groupes organisés qui mettent à profit cet espace de visibilité pour faire valoir leurs arguments. Comment détecter l’influence des groupes organisés sur la plateforme?

  • D’un côté, nous cherchons des corrélations entre invitations sur les réseaux sociaux à contribuer, et la participation effective sur des thématiques particulières : les réseaux sociaux constituent-ils la base arrière des mobilisations organisées ?
  • De l’autre, nous cherchons à mettre en avant l’existence de contributions redondantes, conséquences de campagnes de mobilisation humaine massive, ou bien de l’utilisation de robots.

Ces deux entrées devront nous permettre de mieux connaître qui participe pour contribuer à améliorer l’impact démocratique des consultations.

Equipe projet : Aude Rouillot, Basile Guerrapin, Clément Mabi, Clément Routier, Edouard Bouté, Félix Alié, Mathilde Longuet, Pascal Jollivet-Courtois, Romain Chantereau
Pour aller plus loin : edouard.boute@utc.fr

>> Découvrez le résumés de toutes les projets présentés au hackathon ici !

 

Les participants au hackathon sur les données du Grand Débat National

La dynamique participative ne doit certainement pas s’arrêter avec la fin du Grand Débat National, et l’Assemblée nationale doit y prendre toute sa place. C’est dans ce rôle de représentation nationale que les députés se mobiliseront dans les mois à venir pour porter et concrétiser les demandes citoyennes.

 

Les jeux de données disponibles
pour le hackathon du 23 mars 2019

 

Lors de la conception méthodologique de cette initiative, j’ai fortement plaidé, avec d’autres acteurs, auprès de mission Grand Débat et des garants pour que l’ensemble des contributions recueillies sur la plateforme granddebat.fr soient mises à disposition en open data. Cette demande a été entendue et les données ont ainsi été publiées sur la plateforme (ici : https://granddebat.fr/pages/donnees-ouvertes), par vague temporelle, dans des formats téléchargeables et réutilisables afin de réaliser des analyses à partir de celles-ci.

Il y a deux types de contributions :

  1.         Les contributions structurées : les réponses aux questions ouvertes et fermées.
  2.         Les contributions au format libre :
    • les comptes rendus des réunions d’initiatives locales (+ de 10 000) ;
    • les synthèses des conférences nationales thématiques ;
    • les comptes rendus des conférences citoyennes régionales ;
    • les cahiers de doléances des mairies (+ de 16 000) ;
    • les contributions individuelles spontanées envoyées aux garants, aux députés, aux ministres et au Premier ministre (courrier, mail)


Au 21 mars 2019, les données disponibles en open data étaient les c
ontributions déposées sur la plateforme du granddebat.fr, c’est à dire uniquement les questionnaires ouverts et fermés.

En revanche, pour des questions d’anonymisation les cahiers de doléances et les courriers n’ont pas pu être mis en open data.  En effet, les citoyens qui ont utilisé ces canaux de communication pour faire envoyer leur proposition, se sont fortement appuyés sur les expériences personnelles. Il est donc nécessaire de faire un travail d’anonymisation de leurs contributions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2019 Paula Forteza - Députée des Français d'Amérique latine et des Caraïbes