“Liberté, Égalité… Vérité” 10 mesures pour lutter contre le complotisme

“Liberté, Égalité… Vérité” 10 mesures pour lutter contre le complotisme

Face à la résurgence des théories complotistes durant la crise sanitaire, les députés Paula Forteza et Matthieu Orphelin proposent 10 mesures pour lutter contre le complotisme, fruit d’un travail collectif de plus de 8 mois.

Tandis qu’Emmanuel Macron a lancé, il y a une semaine, une nouvelle commission à quelques mois du scrutin présidentiel, les deux députés indépendants publient aujourd’hui les conclusions de leurs travaux sur le complotisme

Début janvier 2021, Paula Forteza et Matthieu Orphelin lançaient un appel à toutes les personnes de bonne volonté, soucieuses de contribuer à la compréhension du complotisme.

Ils constataient alors dans nos territoires, nos entourages, nos familles, la vitesse de propagation d’idées complotistes liées notamment aux vaccins et à la gestion de la pandémie. En février 2021, alors que 42% des Français considéraient par exemple comme “probable” que la crise fournisse un prétexte au gouvernement pour surveiller et contrôler la population, il était urgent de saisir ce phénomène dans toute sa complexité, en évitant les postures de mépris et les stéréotypes.

Il s’agissait, notamment, d’en retracer les racines à travers une mise en perspective historique et sociologique. Après huit mois de travail auprès de dizaines d’experts français et internationaux, ils proposent aujourd’hui de revoir, à travers 10 propositions concrètes, notre rapport au complotisme, au pouvoir et à l’information. En voici les principaux enseignements :

  • La marginalisation et la disqualification des personnes adeptes aux théories du complot est contre- productive : elles conduisent à dramatiser le débat et renforcer la polarisation. Celui-ci doit être engagé de façon respectueuse sur le terrain de l’échange des opinions contradictoires, en évitant absolument les réflexes de censure.

  • Le complotisme se nourrit de l’opacité et ce, particulièrement en période de crise, comme confirmé par l’impact délétère des propos contradictoires sur l’efficacité des masques, le secret des délibérations du conseil de défense et le manque de systématicité dans l’open data. La transparence de l’action publique est le principal levier de la lutte contre le complotisme que ce soit en permettant de retracer l’influence des lobbies, de constater l’intégrité de la commande publique ou encore à travers l’ouverture des archives et la protection des lanceurs d’alerte.

  • Il est urgent de reconstruire un rapport de confiance vis-à-vis de l’information et de la science. Ceci passe notamment par un renforcement de l’éducation aux médias dès le plus jeune âge, sous le modèle finlandais ; la mise en place de nouvelles techniques de fact-checking collaboratives et une régulation des réseaux sociaux basée sur un pouvoir accru des utilisateurs, la transparence des algorithmes et l’encadrement des dynamiques de viralité.

Retrouvez le rapport comprenant comptes-rendus des auditions, lexique, travail bibliographique, ainsi que l’ensemble des propositions visant à retrouver le chemin de la nuance, en recréant les conditions d’un débat apaisé et d’une confiance dans les institutions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2019 Paula Forteza - Députée des Français d'Amérique latine et des Caraïbes