Mesures de soutien économiques mises en place dans les pays d’Amérique latine et des Caraïbes

Mesures de soutien économiques mises en place dans les pays d’Amérique latine et des Caraïbes

“La Commission économique pour l’Amérique latine et les Caraïbes estime que la pandémie due au coronavirus provoquera une contraction de l’économie régionale de 5,3 %, avec 29 millions de pauvres en plus. Quelque 29 millions de personnes tomberont sous le seuil de pauvreté, dont 16 millions dans la grande pauvreté. Le chômage, lui, devrait se situer aux alentours de 11,5 %, en hausse de 3,4 points par rapport à 2019.Article du monde du 22/04/2020

Consciente du défi économique que représente cette crise pour tous les Français, je tiens à vous communiquer toutes les informations dont nous disposons à ce jour. 

Avec mon équipe, nous avons tenté de synthétiser et de résumer les mesures économiques officielles prises la France pour les Français résidant à l’étranger et celles prises par les différents gouvernements des pays d’Amérique Latine. 

Mesures de soutiens mises en place par la France :

  • Certificats de vie :délai supplémentaire de 2 mois laissé aux ressortissants pour l’envoi au service de la CNAV. Ce délai sera également appliqué pour les assurances complémentaires.
  • Adoption de la suppression du délai de carence dans le cadre du PJL d’urgence pour faire face à l’épidémie du Covid-19 est appliqué sans délai aux Français de retour sur le territoire national sous réserve de leur inscription.
  • Réapprovisionnement en médicaments : un pôle santé est déployé et gère l’envoi des médicaments. Tout ressortissant qui se trouve dans une situation sanitaire requérant l’acheminement de médicaments doit se faire connaître auprès des autorités consulaires et diplomatiques afin d’utiliser les dernières liaisons aériennes prévues aussi à cet effet.
  • Bourses scolaires :
    • le dispositif a été amendé de manière à renforcer l’aide à des familles déjà bénéficiaires et en toucher un plus grand nombre.
    • Début mars pour Chine et Vietnam, le dispositif de soutien a été généralisé et amplifié par des instructions qui viennent d’être adressées à l’ensemble des postes diplomatiques et consulaires. Celles-ci adaptent le dispositif à la situation actuelle :
      • 1/ en permettant à des familles déjà boursières et dont la situation a évolué défavorablement, comme à des familles non boursières, de demander une bourse sur présentation de documents attestant de la perte effective de revenus depuis l’apparition de l’épidémie dans leur pays de résidence.
      • pour ce qui est de l’année scolaire en cours (paiement du 3e trimestre), les familles en grave difficulté liée à la perte de leurs revenus du fait de la crise du COVID 19 peuvent déposer un recours gracieux et ainsi demander : la révision de la quotité accordée si elles étaient déjà boursières, ou l’attribution d’une bourse pour le paiement des frais de scolarité du 3e trimestre. Cette attribution se fera sur la base de la présentation de documents attestant d’une baisse très significative des revenus depuis au moins un mois.
      • pour ce qui est de l’année scolaire 2020-2021, la situation des familles sera examinée selon deux critères : les revenus et le patrimoine, pourront être pris en compte des documents attestant de la perte de revenu sur le début de l’année 2020.
          •  

Mesures de soutiens mises en place par les différents pays d’Amérique latine et des Caraïbes :

Antigua-et-Barbuda :

Gaston BROWN, 1er Ministre d’Antigua-et-Barbuda, demande une aide d’urgence massive des institutions internationales. 

Source: Outre-Mer 1ère, 17.04.20

Argentine :

Le chef de l’Etat Argentin a lancé un programme sans précédent d’investissements publics d’environ 550 milliards de pesos (8 milliards de dollars).

Environ 11 millions d’Argentins, parmi les plus pauvres, vont recevoir une aide d’urgence de 10 000 pesos (150 dollars) “destinée aux familles qui ne reçoivent plus aucun type de revenu”. Plus de 220 000 entreprises ont demandé un soutien financier pour éviter la faillite. 
D’autre part, l’Argentine reporte le paiement de 9,8 milliards de dollars de dette à 2021. 

  • Augmentation des aides d’urgence aux familles pauvres, aux retraités, aux chômeurs et aux femmes enceintes sans ressources:
    • 10 000 Pesos (150 US$) aux familles qui ne reçoivent plus aucun type de revenu. 
    • Elle sera également automatique versée aux bénéficiaires de minima sociaux de 3000 pesos par mois (46 US$) – handicapés, femmes enceintes ou mère pauvres touchant l’Allocation universelle par enfant (AUH). 
    • La priorité sera donnée aux mères de 4 millions d’enfants pauvres. 
    • Report du paiement des dettes d’Avril et Mai pour les retraités et les bénéficiaires du programme AUH. 
    • Suspension des paiements aux péages. 
    • Gel temporaire des locations et suspension des expulsions. 
  • Augmentation des aides aux entreprises  et aux salariés:
    • Déclaration du COVID19 comme maladie professionnelle
    • Création d’un fonds de garantie des micro, petites et moyennes entreprises (31.03.20) : mesure visant à faciliter l’accès au financement public et privé des micro, petites et moyennes entreprise qui ont du mal a payer les salaires. Le gouvernement prévoit la création d’un fonds d’affectation spécifique de 30 milliards de Pesos que l’état transférera au fonds de garantie argentin. 
    • Programme d’aide d’urgence au travail et à la production: Dans le but d’atténuer l’impact économique de l’urgence sanitaire et de contenir le déclin de l’activité productive qui affecte immédiatement principalement les micro, petites et moyennes entreprises, le gouvernement national a ordonné la création du Programme d’aide d’urgence au travail et à la production. Le même objectif, tant pour les employeurs que pour les travailleurs, consiste en l’ajournement ou la réduction jusqu’à 95% du paiement des cotisations patronales, l’allocation compensatoire au salaire des travailleurs chargés de l’État, un système complet d’allocations de chômage, ainsi que assistance dans le cadre du programme de récupération productive (REPRO)
      • La réduction des cotisation patronales prévues est simplifiée.       
      • Aide aux entreprises au bord de la faillite et extension du programme REPRO (Programa de Asistenia de Emergencia al Trabajo y a la Produccion) : le programme est élargi, incorporant des crédit à taux 0 pour les personnes en dessus d’un certain revenu et travailleurs autonomes, un salaire complémentaire pour les travailleurs ainsi qu’un système complet d’allocations de chômage. 
    • Création d’un fond de soutien pour le milieu culturel.    
    • Financement pour l’acquisition d’équipements pour garantir le télétravail.         
    • Renforts pour l’assurance du chômage.         
    • Interdiction des licenciements et des suspensions pendant 60 jours (depuis le 31.03.20) : compte tenu de la nécessité d’adopter des mesures exceptionnelles pour assurer aux travailleurs que cette situation d’urgence ne leur fera pas perdre leur emploi et garantir ainsi des conditions de vie décentes à eux-mêmes et à leurs familles. 
    • Aide aux entreprises au bord de la faillite et extension du programme REPRO (Programa de Asistenia de Emergencia al Trabajo) : le programme est élargi, incorporant des crédit à taux 0 pour les personnes en dessus d’un certain revenu et travailleurs autonomes, un salaire complémentaire pour les travailleurs ainsi qu’un système complet d’allocations de chômage. 

L’ensemble de ces mesures peuvent être  prolongé jusqu’au 30 Juin ou jusqu’au 30 Octobre pour les activités continuant d’être affecté. Pour plus d’informations : https://www.argentina.gob.ar/coronavirus/medidas-gobierno

  • Régulation des prix et accès aux soins :
    • Régulation du prix du gel hydroalcoolique, des thermomètres et jugulaires dans le but d’éviter les déséquilibres et les distorsions des prix de produits de soins essentiels dans le cadre de l’urgence sanitaire.   
    • Extension de la couverture médicale pour les enfants nés à partir du 20 Février. Les enfants des affiliés à des agents d’assurance maladie ou à des entités de médecine prépayée, nés le 20 février 2020 et pour lesquels il n’a pas été possible de terminer le processus DNI, sont provisoirement incorporés et pour une durée maximale de 45 jours.
    • Elimination des taxes à l’importation pour les fournitures critiques (alcool, articles de laboratoire ou de pharmacie, gants, désinfectants, équipements et autres fournitures sanitaires). 

Enfin, l’Argentine prépare un impôt exceptionnel sur les grandes fortunes, qui s’appliquerait à environ 200 personnes et 200 entreprises. Cet impôt, selon le gouvernement, permettrait de récolter 2,5 milliard US$.       

Source: Tribune de Genève, 06.04.20 ; BFMTV, 13.04.20; Argentina.gob.ar (detalle de las medidas adoptadas por el Gobierno)

Bolivie :

La présidente Bolivienne a annoncé un fonds de solidarité pour aider les plus démunies. D’autre part, le FMI a accordé un crédit de 320 millions US$ à la Bolivie pour l’aider à affronter les dépenses d’urgence générées par l’épidémie de Covid19. 

Des mesures économiques sont prises par le gouvernement pour aider les familles et les entreprises boliviennes. 

  • Aides aux plus démunis:
    • Aide Universelle de 500 BS (72,17 US$), pour tous les boliviens de plus de 18 ans qui ne reçoivent aucun bonus ou revenu de l’état. 
    • Aide aux familles de 500 BS (72,17 US$) pour tous les étudiants de tous les niveaux scolaires (privée ou public). 

Le gouvernement espère faire bénéficier de cette aide à 4 millions de personnes. Cette aide sera distribué à partir du 30 Avril aux banques. 

    • Report du paiement des impôts jusqu’à Mai. 
    • Réduction de 30% du paiement de l’électricité au Mois d’Avril pour 2,5 millions de familles. Interdiction pour les entreprises de réduire le service si manquement de paiement. 
  • Aides aux entreprises et soutien à l’économie:
    • Plan de salaire” : afin de protéger les emplois et générer des revenus des travailleurs. Jeanine ANEZ , Présidente de l’état plurinational de Bolivie, a annoncé le Plan de soutien au paiement des salaires. 
    • Plan d’Emploi”: : le deuxième plan que le président a dévoilé est le plan pour l’emploi au profit des micro, petites et moyennes entreprises, notamment dans les domaines des services, de la production et du commerce.
Source : La Croix, 19.04.20; El Deber 15.04.20; Embajada de Bolivia en Francia, 15.04.20

Brésil :

Le gouvernement brésilien a annoncé un plan de 147,3 milliards de reais (26 milliards d’euros) pour soutenir l’économie du pays face à la pandémie de coronavirus. 

  • 36.000 millions US$ en ressources consacrées aux mesures d’urgence et 2.000 millions US$ pour le programme “Antidesempleo”
  • 60 millions de travailleurs informels et pauvres du pays pourront prétendre à une aide de première nécessité d’environ 113 US$ par mois pendant une durée de trois mois. 
  • Réduction des taxes et de la bureaucratie pour l’importation de produits pour lutter contre le coronavirus.         
  • Anticipation de la deuxième parcelle du 13e salaire des retraités à partir de mai.         
  • Flexibilité du travail.         
  • Programmation des vacances sans préavis préalable.         
  • Réduction des conditions de licenciement en raison de pertes économiques. 
  • Mesure provisoire (MP 936) qui autorise les réductions de salaires et d’heures de travail pendant la crise économique. Les réductions peuvent être effectuées dans n’importe quel pourcentage, jusqu’à 100%, avec une durée maximale de 90 jours. Les travailleurs/travailleuses concernés auront droit à une indemnisation publique pouvant aller jusqu’à 100% de ce à quoi ils auraient droit en cas de licenciement       
Sources : La Croix, 08.04.20; La Tribune, 17.03.20

Chili :

Le président Sebastian Pinera a annoncé un plan visant à soutenir l’économie de 11 750 $US millions, 4,7% du produit intérieur brut annuel du pays. 

  • Un fonds de 2 milliards US$ créé pour fournir de nouveaux avantages aux travailleurs informels n’ayant pas accès aux allocations chômage de l’état. 

→ Ces mesures vont bénéficier à 2,6 millions de travailleurs informels sans contrats de travail. Le plan allouera des ressources pour éviter les effets négatifs sur les entreprises et sur les revenus familiaux.         

  • Soutien aux entrepreneurs, micro, petits et moyens via la création de lignes de crédit qui seront transférées par les banques aux entrepreneurs.
    • les banques devront proposer des taux d’intérêts préférentiels aux clients qui en font la demande et qui répondent aux exigences définies. 
  • Le gouvernement souhaite protéger le revenu du travail afin que les travailleurs ne pouvant pas recourir au télétravail suspendent temporairement leur travail dans les entreprises, et continuent de recevoir le paiement de leurs salaires 
  • plan du chômage.         
Sources: CNN Latinoamerica, 08.04.20; Meganoticias 08.04.20

Colombie :

  • Aides aux plus démunis:
    • Suspendre la perception de la facture d’électricité pendant un mois pour les familles les plus vulnérables. Rebranchement du service d’eau potables pour les familles démunies ne pouvant pas payer. 
    • Une somme de 74 400 150 US$ (300 000 millions de pesos) sera distribué à plus de 2 660 000 ménages affectés au programme “Familias en Accion”, les 204 000 membres du programme “Jovenes en Accion” et 1 500 000 personnes âgées du programme “Colombia Mayor”. 
    • Environ 3 millions de ménages ne reçoivent aucun programme de prestations de l’État, et pour cette raison, ce revenu de solidarité a été rapidement conçu. Ces ménages recevront une aide économique de 160 000 pesos. 
  •  Protection de l’emploi :
    • Le Fonds national de garantie permettra aux petites et moyennes entreprises d’accéder aux lignes de crédit avec le système financier afin qu’elles puissent maintenir leurs salaires et minimiser les effets négatifs de la pandémie sur l’économie du pays.
    • Conception d’un allégement financier pour les petites et moyennes entreprises qui, au cours des deux prochains mois, devront faire face à des difficultés de paiement des crédits.
      • FOME : Fondo de Mitigacion de Emergencia. 
    • Mesures plus générale du secteur privé : travail à domicile et télétravail, suspension des contrats de travail, octroi de vacances anticipées, prêts et avances, entre autres.
Sources : Panam Post, 27.03.20

Costa Rica :

Le gouvernement du Costa Rica a annoncé un plan de 5 mesures pour lutter contre les effets sur l’économie de la pandémie :

  • Moratoire de 3 mois sur le paiement de la taxe de la valeur ajoutée (TVA), de l’impôt sur le revenu et des droits de douane pour les entreprises.
    • Réglementation des prix du gel hydroalcoolique des désinfectants liquides, en spray et en savon.
  • La Banque centrale du Costa Rica a décidé une baisse sensible du taux directeur pour abaisser les crédits; et l’Institut national d’assurance (INS) lancera une assurance afin que le secteur du tourisme puisse être mis en quarantaine.
  • Recouvrement des cotisations de sécurité sociale pour le temps effectivement travaillé, en plus d’approuver le paiement différé des cotisations de sécurité sociale et autres mesures permettant au secteur privé de maintenir sa masse salariale en lien avec la Caisse Costaricienne de sécurité sociale. 
  • Le président de la République chargera les banques commerciales d’État de réajuster les prêts aux débiteurs, y compris un éventuel moratoire sur le paiement du principal et / ou des intérêts pour trois mois prolongeables, notamment pour secteurs les plus touchés.
  • Enfin, le président exécutif et le conseil d’administration de l’Institut national d’assurance (INS) proposeront à la surintendance des assurances:
    • Un taux préférentiel pour l’assurance contre les risques professionnels pour les entreprises de moins de 30 salariés. Le montant à payer, en proportion de la prime totale, serait appliqué comme suit: 40% la première année; 1,60% la deuxième année; et 75% à partir de l’année 3.    
Sources : Delfino, 14.03.20   

Cuba :

  • Priorisations de certaines  activités productives: la nourriture, des articles de toilette et médicaments         
  • Distribution équitable de la nourriture et d’autres produits de première nécessité à la population.
    • Allocation des ressources en priorité pour les producteurs qui obtiennent les rendements les plus élevés afin de les soutenir. 
Sources: OnCubaNews, 27.03.20

Équateur :

Le président a annoncé sa décision de renégocier la dette extérieure

  • Contribution :
    • Demander une contribution obligatoire de 5% aux entreprises dont les bénéfices dépassent le million de dollars. 
    • Contribution des citoyens: une contribution financière à tous les citoyens gagnant plus de 500 US$.

→ Par exemple, un citoyen recevant 500 USD par mois paiera 2 USD par mois.

  • Bail : Le Président a déclaré qu’il avait proposé à l’Assemblée un ajustement juridique afin que personne ne soit laissé dans la rue en raison d’un retard dans le paiement du loyer en cas d’urgence et 60 jours plus tard
  • Couverture sanitaire : pour les chômeurs – ajustement juridique afin que l’IESS étende la couverture sanitaire pendant 90 jours supplémentaire. 
  • Assurance chômage: ajustement juridique pour que l’assurance chômage soit facturée dans 7 jours et non 60. 
  • Pensions scolaires : protéger les enfants afin qu’ils ne quittent pas l’école privée et, pour cela, les ménages à faible revenu recevront une aide pour couvrir un pourcentage de la pension. Dans le même temps, le président a suggéré que les écoles concluent des accords pour réduire les coûts.
  • Crédit de liquidité : Le Président a déclaré qu’il avait proposé à l’Assemblée un ajustement juridique afin qu’elle puisse financer avec de l’argent de la Banque mondiale, de la nouvelle Banque de développement des États-Unis, de la BID Invest et de la Banque de développement d’Amérique latine l’octroi de des prêts avec délai de grâce, à faible taux d’intérêt et sans garantie, pour alléger la liquidité des entreprises.
Sources : San Diego Tribune, 10.04.20; El Comercio, 10.04.20

Guatemala :

  • Plusieurs initiatives qui n’ont pas encore été approuvée par le Congrès: exonération des impôts, baisse des intérêts, reports des engagements économiques, aides aux familles démunies. 
  • Déconfinement des secteurs économiques les plus cruciaux pour relancer l’économie.  
Sources : Ouest-France, 20.04.20 

Haïti :

Le FMI a annoncé Vendredi 11 Avril 2020 une aide de 111,6 millions de dollars en faveur de Haïti. 

  • Un déplacement de la date de de paiement de la taxe sur le revenu pour les entreprises et les particuliers pour trois mois         
  • Annulation des amendes et des pénalités pour les retards de paiement jusqu’au 30 Juin 2020.
  • Division du paiement de la taxe sur le revenu des sociétés qui ont été déclaré en faillite au le début de Janvier         
  • Les autorités haïtiennes ont déclaré réfléchir à une aide pour les ouvriers contraints d’arrêter le travail pour des raisons de santé publique. 
Sources: Le Figaro, 18.04.20 ; Le Figaro 23.04.20

Honduras :

  • La Banque centrale du Honduras à réduire le taux de politique monétaire, de réduire les taux d’intérêt :           
  •  Des mesures d’ordres fiscales : orientées vers le report du paiement des impôts et des exonérations selon le système de travail. 
  • Les banques sont appelées à soutenir le pays avec des investissement dans des secteurs stratégiques tels que la chaîne de production alimentaire, les industries pharmaceutiques, les micro, petites et moyennes entreprises pour les aider à se développer. 
Sources : VOA Noticias, 07.04.20

Mexique :

Le président du Mexique, Andrès Manuel LOPEZ OBRADOR a annoncé le décret de 11 mesures pour faire face à la crise économique due à la pandémie de coronavirus. 

  • Le président mexicain veut dès cette semaine lancer un plan d’investissement de 13,5 milliards de dollars (12,4 milliards d’euros) dans le secteur énergétique de ce pays
  • Projet de construction pour relancer l’économie: aéroport de Mexico, nouvelle raffinerie de pétrole et une nouvelle ligne de chemin de fer au Sud Est du pays.
  • Le salaire des hauts fonctionnaires sera progressivement réduit jusqu’à 25%;
  • Les actions et dépenses du gouvernement sont reportées, à l’exception de certains programmes prioritaires. 
  • Le SHCP disposera des ressources nécessaires pour se conformer pleinement à la livraison de la participation fédérale aux États, au paiement de la masse salariale, aux pensions, à l’amortissement et au service de la dette publique.
  • La loi républicaine sur l’austérité sera rigoureusement appliquée.
  • L’efficacité, l’honnêteté et l’austérité permettra d’augmenter le budget pour renforcer le blindage des programmes sociaux et des projets prioritaires de 622 556 millions de pesos,
Sources : Ouest France, 06.04.20;  InfoBae 22.04.20

Panama :

Soutien aux entreprises et aux salariés : 

  • Report de la date de du paiement des impôts jusqu’au 31 Décembre.         
  • Investissement de US $ 50 millions de dollars pour fournir des obligations, (entre 75 $ US et 100 $ US) pour les personnes qui ont vu leur emploi affecté par cette crise.         
  • Les banques ont annoncé des mesures pour accompagner leurs clients, modifiant le recouvrement des créances, à la demande de l’Exécutif.         
  • Flexibilité dans le paiement des services publics.      

Aides aux plus démunies :    

  • Réduction du coût de l’énergie électrique.         
  • Livraison de sacs de nourriture pour les familles à faible revenu.         

Paraguay :

  • Disponibilité de crédits dans des conditions extraordinaires et protection sociale pour les petites et moyennes entreprises, entre autres.
  • Fractionnement de l’impôt en 5 versements sans intérêt et exonération des amendes jusqu’à juin. 
  • Une aide supplémentaire pour 167 000 familles bénéficiants d’aides sociale.
  • Réduction du Taux d’intérêt par la Banque Centrale. 
  • Réduction des tarifs des importations de biens capitaux. 
  • Accélération de la construction des infrastructures (90 millions US$)
Sources : CNN Latinoamérica, 25.03.20

Pérou :

  • Aide de 198 US$ par familles pour 3,5 millions de ménages pauvres (pour assurer le maintien de 9 millions d’habitants vulnérables).
    • Parmis eux 800 000 familles de travailleurs informels vivants des revenus qu’ils génère chaque jour. 
    • Investissement de 300 millions de soles (85 millions de US$) dans la livraison de cette caution 
    • Transfert de 57 millions de US$ à 1874 municipalités du pays pour livrer des paniers alimentaires à 2,5 millions de ménages supplémentaires. 
  • Disponibilité de fonds pour les travailleurs formels.
    • Pour la population ayant un emploi officiel, le gouvernement a approuvé que les employés puissent retirer jusqu’à 2400 soles (685 $) de leurs comptes individuels
    • Cette mesure visant à donner des liquidités aux travailleurs dans cette situation sans précédent s’ajoute à la suspension temporaire pour deux mois de la décote d’environ 12% du salaire que les entreprises font pour les déposer dans les fonds de pension privés de leurs travailleurs.
    • Suspension des cotisations d’Avril et Mai. 
    • Pour ceux qui sont au chômage depuis 12 mois, le gouvernement a autorisé le retrait de jusqu’à 2 000 soles (571 $) de ses fonds de pension privés, ce qui représentera un avantage pour 2,6 millions de personnes qui pourront retirer 5 300 millions de soles (1 500 millions de dollars).
    • Le gouvernement péruvien a également annoncé qu’il subventionnera jusqu’à 35% des salaires des employés qui gagnent moins de 1 500 soles par mois (428 $).
  • Crédits pour les entreprises
    • La Banque centrale de réserve du Pérou (BCR) a annoncé une ligne de crédit de 30 000 millions de soles (8 500 millions de dollars) pour des prêts aux entreprises avec des garanties pour les aider à faire face . 
  • Plan de réactivation de l’économie
    • Le ministre de l’Économie a expliqué que l’exécutif a un plan pour relancer l’économie avec une injection de 30 000 millions de soles (8 500 millions de dollars) pour les entreprises.
  • Planification de 25 500 millions US$
    • Le ministre de l’Économie a déclaré que le Pérou investira 12% de son produit intérieur brut pour faire face à l’impact économique de la pandémie car il s’agit d’une urgence “sans précédent”.
Sources : Info BEA, 02.04.20

Porto-Rico 

  • Paiement des salaires des employés dans le secteur public.     
  • Prolongation de la période de paiement des impôts et pas de sanction en cas de non conformité 
  •  Aides de 500 US$ aux travailleurs indépendants 
  • Soutien aux petites et moyennes entreprises (moins de 50 employés) qui ont dû suspendre leur travail pendant l’urgence 
  • Bonus de 4000 US$ pour les infirmières ; 2500 US$ pour les techniciens de la santé qui travaillent durant l’urgence ; 4000 US$ pour le personnel médical d’urgence et 3500 US$ pour la police, les pompiers et les responsables correctionnels. 
  • Accroissement des avantages du chômage à partir de Juillet. 
  • Pas de suspension d’eau et lumière.
  •  Aucun péage ne sera facturé pendant l’urgence.     
  • Période de 90 jours de moratoire pour les paiements de prêts hypothécaires, véhicules, crédits personnels, commerciaux et cartes de crédit.             

République dominicaine :

  • Suspension temporaire de certaines taxes du secteur hôtelier. 
  • Plan d’aides aux familles démunies qui bénéficiera à 1 million et demi de ménages dominicains qui recevront 5000 pesos (85€) du 1er Avril au 31 Mai. 
  • Assouplissement du paiement des obligations des entreprises et des personnes qui peuvent être reporté pendant la période d’urgence. 
  • Prêts aux petites et moyennes entreprises. 
  • Baisse du taux d’intérêt. 
  • Réduction de 20 du taux d’intérêt par an pour les dettes de carte de crédit et diminution du paiement minimum de cartes de crédit à 1%.
  • Elimination du coût d’avance des cartes de crédit et du coût de retrait en argent comptant.    
Sources: BN 26.03.20

Salvador :

  • Suspension pour trois mois de paiements pour des services tels que : l’énergie de l’électricité, l’eau potable, la télévision par câble, Internet et téléphone.         
  • Les versements pourront être distribués en deux ans sans générer de défaut et d’intérêt.
  • Gel du crédit hypothécaire, prêts personnels, cartes de crédit, l’esprit d’entreprise et le capital travail.  
  • Report du paiement de locations et versement des prêts hypothécaires, de consommation, de cartes de crédits, véhicules pour les personnes et/ ou entreprises touchées par la pandémie. 
  • Des centaines de milliers de personnes recevront un bonus de 300 $ US pour compenser leur manque de revenus pendant la crise, en particulier ceux pratiquant le commerce informel.   
  • Plus de 1,5 million de personnes qui consomment moins de 250 kilowatts d’énergie électrique par mois recevront une prime de 300 $ US pour compenser l’arrêt de travail qui affectera principalement ceux qui se livrent au commerce informel.

L’état va investir environ 450 millions de dollars de subvention pour les personnes affectées par la crise du coronavirus. 

Source : BN 25.03.20

Uruguay :

  • Pour pondérer les lourdes conséquences de la pandémie sur son économie, l’Uruguay lance une série de mesures et notamment la baisse de salaire des membres du gouvernement et pour une partie des fonctionnaires et retraités du service public.
  • Aides aux plus démunies : investissement de 1000 millions de pesis uruguayens (environ 22 millions US$) pour servir les plus vulnérables contre le coronavirus.
    • Le montant sera utilisé pour créer de nouveaux abris pour les personnes de plus de 65 ans ou dans la rue, ainsi que pour augmenter le budget de l’Institut national de l’alimentation.
    • La livraison de paniers de nourriture a été organisée en avril et mai aux familles qui font partie du soi-disant «plan d’équité».
  • Aides aux entreprises et salariés :
    • Lignes de crédit à conditions flexibles.   
    • Une ligne téléphonique a été ouverte pour permettre aux travailleurs informels qui ne sont inclus dans aucun réseau de confinement de se joindre.
    • Prêts pour les moyennes et petites entreprises. 
    • Report du paiement des impôts aux sociétés en 6 versements sans intérêts. 
    • Extension à 6 versements de paiement de cotisation sociales 
    • La Banques centrale d’Uruguay a autorisé les banques à étendre le paiement des crédits de 180 jours.    
    • salaire minimum national d’environ 330 dollars pour environ trois mois pour environ 200 000 “travailleurs indépendants” et informels.
Sources : Courrier internationale, 27.03.20; Clarin, 04.01.20

Venezuela :

  • Suppression du paiement du loyer des commerces et du logement principale pendant 6 mois. 
  • Régime de paiement de la masse salariale pour les petites et moyennes industrie jusqu’en Août. 
  • Les sociétés privés de télécommunication ne peuvent pas suspendre leurs services pour manque de paiements. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2019 Paula Forteza - Députée des Français d'Amérique latine et des Caraïbes