Rencontre #8 : une communauté d’entrepreneurs français pour se développer au Chili

Rencontre #8 : une communauté d’entrepreneurs français pour se développer au Chili

Elles vous ont sûrement manqué depuis quelques mois. Voici un nouveau portrait de notre série d’articles intitulée “Rencontres”.

Il s’agit à travers ces interviews de mettre en avant vos histoires, concitoyens ou francophones, qui vivez à l’étranger et vous lancez dans des aventures associatives, entrepreneuriales ou culturelles.

Aujourd’hui nous rencontrons Nicolas Perinetti, fondateur de l’association Prisma Francès, regroupant des entrepreneurs français au Chili et représentant aujourd’hui 36 entreprises.

Pouvez-vous nous parler de votre association Prisma Francès ?

J’habite au Chili depuis 6 ans et j’ai créé une entreprise de production audiovisuelle dédiée aux entreprises. Au fil des années, je me suis rendu compte qu’il manquait un organisme intermédiaire entre les petits entrepreneurs et les grandes institutions. En effet, les grosses structures publiques ne sont pas forcément adaptées aux besoins des petites entreprises.

J’ai décidé de fonder l’association Prisma Francès dédiée aux entrepreneurs francophones et qui est articulée autour de 3 axes :

  • Synergie entre les entreprises : partager un réseau d’expertises entre les entrepreneurs ;
  • Prestations croisées : l’association touche tous les corps de métiers dont une entreprise peut avoir besoin ;
  • Plateforme en ligne : une plateforme en ligne sera mise en place très prochainement pour permettre plus facilement aux entrepreneurs français d’être identifiés. Nous réalisons un très gros travail sur la communication digitale, afin de mettre nos membres en avant.

Nous travaillons à devenir une véritable vitrine pour ces petites structures auprès des grands groupes et des institutions publiques.

Qui sont vos membres ?

Avant toute chose, Prisma francès c’est surtout 6 fondateurs qui sont la colonne vertébrale de l’association.
Ensuite, nos membres sont toutes des petites ou moyennes entreprises locales créées par des français : des distributeurs, des fintech, des architectes, des entreprises d’évènementiel, des restaurateurs, des entreprises de marketing digital…

Il n’y a pas de salarisation au sein de l’association et les membres peuvent participer via du bénévolat. Certains sont chargés de la gestion des réseaux sociaux et de la communication digitale, d’autres organisent des workshops. Nous avons par exemple organisé un workshop sur le thème « comment bien choisir son employé ? », l’un de nos membres, chasseur de tête, a animé le workshop.

Les membres de Prisma Francès

Quelles sont vos actions ?

Dans un premier temps, nous sommes une vitrine pour nos membres via la plateforme et les réseaux sociaux. D’autre part, nous organisons de nombreux évènements pour permettre aux entrepreneurs et institutions de se rencontrer lors d’afterwork par exemple.

Depuis la crise du Covid, notre activité est quelque peu ralentie. Cependant nous essayons de maintenir nos actions. Nous avons mis en place entre autre des accompagnements administratifs pour nos membres touchés économiquement.

Nous avons aussi créé une émission de radio “instant Prisma” pour pouvoir ainsi mutualiser les informations pertinentes destinées à la communauté française au Chili en cette période de crise et de distanciation sociale. 

Cette association a permis la création d’une communauté d’entrepreneurs français, où l’entraide, le partage et les nouvelles amitiés sont de véritables moteurs. Il est vrai que nous avons assez mal vécu de ne plus pouvoir nous retrouver en raison des restrictions sanitaires.

Quelles sont vos perspectives futures ?

En 2021, nous allons refondre le site internet et nous accueillons dans notre équipe un community manager pour appuyer la présence digitale de nos membres. Nous allons également créer de nouveaux partenariats avec les institutions.

Nous souhaitons créer une image et une identité de marque pour nos membres. De plus nous envisageons d’organiser plusieurs évènements tels que des speed networking pour permettre aux entreprises de se faire connaître en partenariat étroit avec la Chambre de commerce Franco-Chilienne et le service économique de l’ambassade de France.

Nous recevons un large soutien des institutions françaises qui nous ont accompagné depuis le début du projet. Nous savons que nous pouvons compter sur elles pour nos projets futurs. Le but absolu étant évidemment de contribuer à la croissance de nos membres. 
Nous avons également pour ambition, en partenariat avec Business France, d’aider les PME françaises à s’exporter au Chili en leur proposant tous les services dont ils auraient besoin pour pouvoir accéder à ce marché chilien à fort potentiel. 

En quoi avez-vous l’impression de participer au rayonnement de la France en Amérique latine ?

Chaque nouveau membre est tenu de signer une charte de qualité lorsqu’il souhaite intégrer l’association. Cette charte reprend des éléments constitutifs, à mon sens, du rayonnement entrepreneurial français à l’étranger : un gage de technicité (maîtrise des outils), de professionnalisme et de créativité.

Nous organisons des évènements en espagnol pour ouvrir nos travaux aux entreprises chiliennes et participer ainsi au rayonnement de la France à l’étranger. Nous présentons un gage de savoir-faire et d’expertise important à nos yeux.

Le site de Prisma Francès : http://prismafrances.cl/
Sur Instagram : https://www.instagram.com/prismafrances_chile/ 

Nicolas Perinetti, Fondateur de Primas Francès

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

© 2019 Paula Forteza - Députée des Français d'Amérique latine et des Caraïbes