L’ALLAITEMENT : POUR UNE POLITIQUE PUBLIQUE PERMETTANT AUX FEMMES DE CHOISIR

L’ALLAITEMENT : POUR UNE POLITIQUE PUBLIQUE PERMETTANT AUX FEMMES DE CHOISIR

L’allaitement est-il un tabou en France ? Si la question semble au premier abord saugrenue, force est de constater l’apparition récurrente de ce sujet dans le débat public. En mai 2021 à Bordeaux, une jeune maman, qui faisait la queue à un point-relais et nourrissait son bébé de six mois au sein, a été giflée par une autre femme. En juillet 2021, c’est Disneyland qui crée le débat après que deux agents de sécurité ont empêché une mère d’allaiter en public. Si, suite à l’intervention de la ministre de l’Égalité entre les femmes et les hommes de l’époque, Élisabeth Moreno, le parc d’attractions a reconnu « une erreur », la question de l’allaitement semble encore couverte d’un voile de gêne pour beaucoup. L’une des dernières polémiques sur la question date d’il y a quelques jours, le 7 juin 2022, lorsqu’une femme s’est de nouveau vue interdite d’allaiter au Louvre, un agent l’en ayant empêchée parce que « cela pouvait déranger une partie des visiteurs » et l’a envoyée aux toilettes.

Beaucoup de facteurs influent sur la décision des femmes concernant l’allaitement :

  • Reprise de l’emploi
  • Entrave publique
  • Manque de conseils
  • Situation socio-économique

Les femmes se sentent parfois peu soutenues, mal à l’aise, voire effrayées à l’idée d’allaiter.

La reprise du travail influe fortement sur le taux d’allaitement, qui passe alors de 67% à 36%.

Les conditions professionnelles peu favorables limitent l’allaitement de longue durée.

Nous devons mobiliser le droit en faveur d’un choix libre et éclairé des jeunes mères afin de les accompagner, si besoin, à allier travail, maternité et allaitement. 

C’est le sens des nombreuses propositions que je formule pour la Fondation Jean Jaurès. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

© 2019 Paula Forteza - Députée des Français d'Amérique latine et des Caraïbes